Aimeriez vous savoir l’attitude et les paroles à tenir auprès de vos prospects pour agrandir votre  réseau ? Voyons ensemble ce qu’il faut éviter à tout prix pour ne pas griller ses contacts mais surtout ce qu’il faut dire pour parrainer.

 

Vous démarrez votre activité MLM ou vous souhaitez agrandir votre réseau.
Vous disposez donc de votre liste de noms et vous vous lancez dans la prospection.


Problème
: vous essuyez pas mal de refus.


Comment maximiser vos chances ?

 

Vous inscrire à la formation gratuite « Apprendre à parrainer » vous sera certainement d’une grande aide.

Continuez la lecture également, vous allez comprendre que ce n’est pas si compliqué (quand on sait s’y prendre).

 

 

Ce qu’il faut dire pour parrainer : pas grand chose

 

L’erreur la plus souvent commise par les réseauteurs lorsqu’ils présentent leur opportunité est justement de trop en dire.

Vous ne devez pas vous lancer dans un argumentaire interminable vantant tous les avantages de votre compagnie, de ses produits et du plan de rémunération fabuleux qu’elle propose.

La plupart des réseauteurs débutants pensent que c’est ce qu’il vous dire pour parrainer.
Peut-être que vous le pensez également.

En réalité, c’est tout le contraire que vous devez faire.

 

Pourquoi cela ?

 

D’une part, ce que vous devez mettre en avant c’est VOUS, votre capacité à accompagner votre prospect vers la réussite.

D’autre part, plus vous parlerez, plus vous sèmerez le trouble chez votre prospect.

 

La personne va vous tourner le dos et s’orientera soit vers un refus catégorique soit vers un bombardement de questions.

 

ce qu'il ne faut pas dire pour parrainer

 

Là encore vous allez être pris au piège car par manque d’expérience ou de savoir, vous n’aurez pas forcément la réponse à toutes ses interrogations.

Même dans le cas où vous avez réponse à tout, vous ajouterez d’autres éléments qui susciteront d’autres questions et ainsi de suite.

Trop en dire c’est également se mettre en posture de vendeur, vous devez vous positionner en apporteur de solutions, je vous le rappelle vous faites de la RECOMMANDATION.

Vous n’êtes pas là pour convaincre mais tout simplement recommander : la personne est intéressée tant mieux, elle ne l’est pas tant pis : détachez-vous du résultat.

 

Pour parrainer, vous devez vous concentrer justement sur ce qu’il ne faut pas dire.


Mais comment faire ?

 

 

Ce qu’il faut dire pour parrainer tient en quelques mots.

 

Lors d’un premier échange avec un prospect, ce qu’il faut dire ou plutôt ce qu’il faut faire pour maximiser vos chances de le parrainer est de susciter sa curiosité.

 

Commencez en premier lieu par une discussion classique.

Partez à la découverte de votre prospect : son âge, son lieu d’habitation, ses passions dans la vie…

 

Si vous apprenez que la personne ne connaît pas le MLM, parlez lui de système novateur.

D’un modèle économique méconnu pouvant permettre de générer un revenu complémentaire en quelques mois voir un plan de carrière pour les plus motivés.

Vous pouvez également détourner votre approche en demandant si il/elle ne connaît pas des personnes susceptibles d’être intéressées par un tel concept.

 

Si la personne fait déjà du MLM, il y a fort à parier qu’elle vous demandera :
« Avec quelle compagnie tu travailles ? »

Citez uniquement le nom de la compagnie et soyez enthousiaste quand aux produits qu’elle propose.

 

Ne parlez pas de son plan de rémunération, de vos outils et méthodes de travail…

Tout ceci doit être donné pendant la présentation, vous êtes à ce moment là en train d’inviter :
NE MÉLANGEZ PAS LES DEUX !!!

 

Le but est tout simplement d’attiser son envie d’en savoir plus et de l’amener vers une
présentation poussée de votre opportunité.

Vous aurez alors accompli la majeure partie de votre travail de prospection.


Concrètement, vous devez être inspirant sans être convaincant.
Le but est simplement d’amener votre prospect à une présentation complète de votre opportunité.

Vous obtiendrez fatalement des refus, c’est logique et normal.

 

Cependant, gardez bien en-tête que vous avez fait ce qu’il faut et que la décision finale d’adhérer ou pas n’appartient qu’à votre prospect.

 

 

PS. Vous manquez de résultats malgré vos efforts et votre persévérance ?
Cliquez ci-dessous pour découvrir une solution clé en main !

 flèche bas

l'armeSECRÈTE !

 

 

C’était « Comment gérer les objections en marketing de réseau ? », n’hésitez pas à donner votre avis dans les commentaires.

Panisi Thomas

 

 

 

 

Thomas Panisi


Si cet article « Comment gérer les objections en marketing de réseau ? » vous a plu, n’hésitez pas à le partager.

(Visited 3 092 times, 7 visits today)